Voyager pour l'Espagne

Le pays:

image2

Il n’existe pas une Espagne, mais plusieurs. Sans entrer dans le débat politique sur l’autonomie de telle ou telle région, le voyageur qui traverse la péninsule ibérique pourra constater l’extraordinaire diversité de l'Espagne, un pays qui vit, depuis la fin du franquisme, un renouveau éclatant et une modernisation à grande vitesse.
Diversité des paysages, des cultures, des langues (castillan, catalan, basque), des terroirs et des villes. L’Espagne s’offre à tous les goûts : laissons de côté les plages envahies l’été et la Costa del Sol bétonnée par les complexes hôteliers. Aventurons-nous plutôt dans l’intérieur du pays, superbe et naturel, prodigue en paysages saisissants, en monuments splendides, en modes de vie passionnants…
Pour cela, il suffit parfois de s’éloigner d’une dizaine de kilomètres des foules.

Découvrir Salamanque, la petite Rome espagnole, ou Tolède la belle médiévale perchée sur son promontoire. Parcourir le rude plateau de Castille, de Ségovie à Léon, à la découverte de magnifiques cathédrales et d’extraordinaires musées. Goûter à la spécificité de l’âme catalane et à ses trésors artistiques, de Dalí à Gaudí en passant par Tapiès et Miró. 

Prendre le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle pour admirer les beautés de la rurale Galice, aussi verdoyante que la terre des Basques, à laquelle ils sont tant attachés. Ou, enfin, un soir de fête à Séville, Madrid ou Barcelone, succomber à cet éclatant bonheur de vivre qui est la marque du pays tout entier. Car les nuits y sont souvent plus intenses que les jours.
Il faut partir à la rencontre de ses habitants, fréquenter ses bodegas et se régaler de sa cuisine, car l’Espagne est un pays à vivre. Elle n’est pas seulement diverse, elle est inépuisable !

Formalités d'entrée

image3

Si vous provenez d'un pays extérieur à l'Union européenne. Les voyageurs ne peuvent introduire dans l'Union européenne, pour leur propre consommation, aucune denrée d'origine animale dans leurs bagages (viandes, produits carnés, lait et produits laitiers).

La seule exception, en règle générale, concerne les laits en poudre pour bébé dans leur emballage commercial et les aliments spéciaux, pour des raisons médicales. Les voyageurs venant des îles Féroé, du Groenland et d'Islande peuvent introduire de petites quantités de viande et des produits laitiers pour leur consommation personnelle. Les autres aliments peuvent être introduits en Espagne à hauteur d'un poids maximal d'un kilogramme.

À son entrée en Espagne, le voyageur est autorisé à emporter dans ses bagages des marchandises à usage personnel ou familial, ou pour offrir en souvenir, à condition que leur quantité ou leur nature ne laissent supposer qu'il s'agisse de marchandises commerciales. 

Une telle considération est laissée à l'appréciation du service des douanes du poste frontalier.

Les sommes d'argent supérieures à 9 999,99 euros doivent être déclarées. À l'heure actuelle, les plus de 18 ans sont autorisés à emporter 200 cigarettes, ou 100 cigarillos ou 50 cigares, ou encore 250 grammes de tabac à rouler. En ce qui concerne l'alcool, il est possible d'introduire quatre litres de vin non mousseux et 16 litres de bière ou un litre d'une boisson ayant un degré alcoolique supérieur à 22º, ou deux litres si le degré est inférieur. 

Chacune de ces quantités représente 100 % de la quantité totale autorisée, qu'il est possible de diviser. Par exemple, vous pouvez emporter un demi-litre de spiritueux et un litre de vin viné, chacune de ces quantités correspondant à la moitié de la quantité autorisée.Étant donné que ces conditions peuvent varier, nous vous recommandons de contacter le consulat ou l'ambassade d'Espagne afin de vérifier ces limitations. Pour en savoir plus, consultez le site Web de l'Union européenne.


Les citoyens, résidents européens et certains d'autres pays du monde n'ont pas besoin de visas pour voyager en Espagne.

Les vaccins

image4

 Il n'est pas nécessaire de se faire vacciner pour voyager en Espagne.Comme partout dans le monde, il convient de renouveler votre vaccin contre le tétanos, surtout si vous allez réaliser des activités en contact avec la nature ou en milieu rural. 

Exceptionnellement, si le Règlement sanitaire international en décidait ainsi, vous pourriez être amené à passer un examen médical ou à présenter des certificats sanitaires. 

Se rendre en Espagne en avion, les aéroports

image5

La plupart des aéroports espagnols offrent des liaisons aériennes avec quelques-unes des principales villes du monde. Les aéroports possédant le plus de liaisons internationales sont ceux de Madrid, Barcelone, Palma de Majorque, Malaga – Costa del Sol, Gran Canaria, Alicante/Elche et Tenerife Sur.

Les aéroports sont reliés à un vaste réseau de transports qui vous permettront de rejoindre votre destination en train, taxi, autobus ou métro.

La plupart sont situés à moins de 20 kilomètres du centre-ville. Vous pouvez trouver ces communications sur la fiche de chaque aéroport compris dans cette liste exhaustive des aéroports d'Espagne. Vous trouverez les liaisons recommandées avec la ville et les tarifs des trajets.

Pour plus d’informations sur les compagnies, normes de sécurité, remises, limites de bagages et l’enregistrement, rendez-vous sur le site web d’AENA (Aéroports espagnols et navigation aérienne).

Organismes administratifs

image6

 L'Espagne est, depuis 1 978, une démocratie dont le plus haut représentant est la Couronne espagnole. Les trois pouvoirs de la Nation - exécutif, législatif et judiciaire - reposent sur des Institutions clés dont les fonctions ont été clairement défi


La Constitution espagnole est la norme fondamentale d’organisation politique de la Nation espagnole. Approuvée par les Espagnols en référendum le 6 décembre 1978, elle est entrée en vigueur le 29 décembre de cette même année. L’Espagne est un état social et démocratique de droit, dont l’ordre juridique défend avant tout les valeurs de la liberté, la justice, l’égalité et le pluralisme politique. 

La Constitution elle-même est le fruit d’un consensus entre toutes les forces politiques ayant participé à son élaboration. Elle prévoit un ensemble de droits fondamentaux et de libertés publiques pour tous les citoyens, avec la garantie renforcée et la protection effective des tribunaux ordinaires ou du tribunal constitutionnel. Ainsi, le système politique espagnol a-t-il cessé de reposer sur les pouvoirs exceptionnels attribués jusqu’alors à Francisco Franco pour devenir une monarchie parlementaire dans laquelle la souveraineté est détenue par le peuple. 


La Couronne espagnole – la plus haute institution – est représentée par le roi, qui est également le chef de l’Etat. Le roi arbitre et modère le fonctionnement régulier des institutions, assume la plus haute représentation de l’Etat espagnol sur la scène internationale et exerce les fonctions que lui attribuent la Constitution et les lois.La Constitution consacre le principe de séparation des pouvoirs de l’Etat en trois volets : législatif, exécutif et judiciaire.


Le pouvoir législatif incombe aux Cortes Generales qui exercent également un contrôle sur l’action du gouvernement (pouvoir exécutif) et approuvent les budgets de l’Etat. Elles sont composées de deux chambres : le Congrès des députés et le Sénat. Le président du gouvernement est proposé par le roi et élu après le renouvellement des Cortes


Le tribunal constitutionnel est chargé de veiller à la constitutionnalité des lois et de résoudre les différends entre les communautés autonomes et l’Etat.La Constitution de 1978, qui marque la rupture avec un modèle d’organisation territoriale centralisée, a entraîné, en seulement 20 ans, un important transfert des compétences entre l’administration générale de l’État et les communautés autonomes, pour faire de l’Espagne l’un des pays les plus décentralisés d’Europe. Sous cette nouvelle configuration de l’Etat, les Espagnols ont trouvé une formule originale et particulière capable de garantir l’unité de leur Nation tout en créant un cadre propice au développement harmonieux de toutes les diversités politiques, sociales et culturelles qui enrichissent leur réalité historique.Le territoire est divisé en communautés autonomes investies de compétences variables et à leur tour fragmentées en provinces. Il existe à ce jour 17 communautés autonomes : Andalousie, Aragon, Asturies, Baléares, Canaries, Cantabrie, Castille-León, Castille-La Manche, Catalogne, Estrémadure, Galice, Madrid, Murcie, Navarre, Pays Basque, La Rioja et Valence. A celles-ci s’ajoutent les villes de Ceuta et Melilla, qui possèdent le statut d’autonomie.Les communautés autonomes ont pour pièces maîtresses de leur organisation un parlement et un gouvernement autonome. Mis à part l’Etat et les communautés autonomes, la troisième administration publique jouissant d’une autonomie de gestion de ses propres intérêts en vertu de la Constitution est l’administration locale. Actuellement, l’Espagne compte 50 provinces et 8116 municipalités.La Constitution espagnole établit que les partis politiques expriment le pluralisme politique, favorisent la formation et la manifestation de la volonté populaire et sont l’instrument fondamental de la participation politique.La Constitution espagnole reconnaît et garantit également le droit à la liberté syndicale et à la libre affiliation à un syndicat, le droit à la négociation collective entre les représentants des travailleurs et le patronat, ainsi que le droit de grève des travailleurs pour la défense de leurs intérêts au sein de l'organisation syndicale. En Espagne, les principaux syndicats sont la Unión General de Trabajadores, la Confederación Sindical de Comisiones Obreras et la Unión Sindical Obrera.

La vie étudiante

image7

Le rythme espagnol en tant qu’étudiant étranger :

Les espagnols n’ont pas le même rythme que les français, c’est un fait avéré et indiscutable tant le rythme de vie est différent. Ainsi, alors que le déjeuner commencera vers 12h en France et se terminera vers 14h30, il est décalé d’environ deux heures dans l’après-midi pour l’Espagne, et peut se prolonger jusqu’à 16h dans certaines régions.

Les magasins ouvrent vers 11h et marquent une pause entre 13h et 16h la plupart du temps, pour ensuite reprendre jusqu’à 21h, alors que la majorité des magasins français ferment vers 19h. Les administrations en revanche ne sont pour la plupart ouvertes uniquement le matin dès 9h voir 8h, et ferment vers 14 heures.


Le rythme étudiant et le rythme en tant que salarié :

Les étudiants espagnols suivent un rythme différent des étudiants français, ils commencent les cours plus tard, vers 11h mais les finissent parfois à 21h, avec de longues périodes de pauses entre chaque cours, plutôt pénalisant si votre logement n’est pas à côté. Pour les salariés et travailleurs, la semaine de 35 heures n’existent pas, et les espagnols travaillent donc près de 50 heures par semaine, pour un salaire au final inférieur aux salaires français à niveau égal.

En tant qu’étudiant, il ne devrait pas être trop difficile de s’adapter au rythme espagnol, les universités ne chargeant pas de cours les emplois du temps, vous aurez beaucoup de temps libre, et prendrez vite goût à ce changement. En revanche, c’est à votre retour en France que vous risquez d’avoir plus de mal à reprendre le rythme de vie …